7 conférences art & design

Du lundi 16 au mardi 17 décembre 2019
à l’école de Pau, Auditorium

2 rue Mathieu Lalanne, 64000 Pau
+33 (0)5 59 02 20 06
pau@esad-pyrenees.fr

Cet événement est public !

Azza Alameddine, Sophie Cure, François Deladerrière, Marianne Derrien, Luc Larmor, Bonjour Monde, Théo Rivière sont invités dans le cadre des workshops de décembre à l’ÉSAD Pyrénées reviendront lors de conférences lundi 16 et mardi 17 décembre 2019 sur un ou des projet(s) marquant(s) de leur parcours.

Lundi 16 décembre à partir de 17h30 :

Azza Alameddine
Azza Alameddine designer graphique et dessinatrice de caractères, diplômée de l’Université de Reading, elle rejoint en 2016 la fonderie TypeTogether après avoir travaillé au Liban, aux Pays-Bas et en Angleterre. Elle s’intéresse plus particulièrement au dessin de caractères arabe et tente de sensibiliser les designers graphiques du Moyen-Orient à la valeur ajoutée d’une bonne police de cara d’exposition.

François Deladerrière
François Deladerrière est né en 1972, il vit et travaille à Arles.
Diplômé de l’Ecole Nationale de Photographie d’Arles en 1999, il poursuit aujourd’hui un travail personnel et réalise des commandes portant essentiellement sur le paysage et l’architecture. Il présente régulièrement ses photographies lors d’expositions collectives et personnelles.
En 2003, il s’associe provisoirement avec trois autres photographes (Géraldine Lay, Céline Clanet et Geoffroy Mathieu) afin de s’interroger sur leur démarche respective. Il en résultera plusieurs expositions ainsi qu’un ouvrage collectif, Un Mince Vernis de Réalitéaux éditions Filigranes en 2005.
Son travail est présenté pour la première fois à la Galerie Le Réverbère dans le cadre de l’exposition Les pépinières en mars 2005.
Les thématiques qu’il développe sont la plupart du temps liées au paysage, il réalise par exemple une série de photographies de l’autoroute A40 (entre la vallée du Rhône et Chamonix), ou aborde la montagne avec une importante commande à l’occasion de l’anniversaire de l’annexion de Nice et de la Savoie, édité en 2010 chez Actes Sud Nice et Savoie, Un Regard Contemporain qui sera présenté aux Rencontres de la photographie à Arles en 2010.
Il bénéficie régulièrement d’invitations en résidences en France et à l’étranger qui lui offrent la possibilité de poursuivre d’autres voies photographiques plus intimes. Ce travail en résidence a notamment fait l’objet d’une publication aux éditions Poursuite en 2011 L’Illusion du Tranquille. Ces images, qui explorent la notion de territoire, sont extraites de leur contexte de prise de vue et juxtaposées de façon à créer des débuts de récits, des ambiances, laissant transparaître un certain regard sur le monde, entre douceur et inquiétude.
Il est invité en 2011 à participer au projet collectif de grande ampleur France(s) Territoire Liquide, ce travail est édité au Seuil en 2014 avec un texte de Jean-Christophe Bailly, et fait la même année l’objet d’une édition monographique Delta aux éditions Poursuite.
En 2015, il se rend dans les Alpes Italiennes sur une proposition du collectif CALAMITA/À, il s’agit de représenter des paysages qui portent le souvenir d’une catastrophe survenue 40 ans plus tôt dans la vallée du Vajont, au cours de laquelle une vague submerge un barrage et détruit entièrement plusieurs villages de la vallée.
En 2016, exposition monographique à La Passerelle, scène nationale de Gap et à la galerie Le Réverbère dans l’exposition collective D’un territoire l’autre.

Sophie Cure
Designer graphique, diplômée de l’ENSAAMA-Olivier de Serres, Sophie Cure s’intéresse aux frontières poreuses entre lecture et musique, typographie et notation musicale. Elle joue à décaler ces curseurs, questionne les mécanismes de déchiffrage et d’interprétation, la musicalité de l’écriture et la sensorialité de la lecture. Son projet de recherche Les Chants lexicaux explore des manières de faire sonner et résonner les livres entre eux. Au printemps 2018, dans le cadre de cette recherche, elle présente la Sonate pour trois lecteurs, performance pour faire sonner et dissoner les livres de la librairie Petite Egypte. La partition graphique a été interprétée par des comédiens du Collectif bim. Sensible aux pédagogies alternatives, inspirée par le travail de Froebel ou de Bruno Munari, elle articule un pan important de son travail autour de la conception de jeux pédagogiques. En 2011, elle a conçu des jeux typographiques pour stimuler l’apprentissage et le plaisir de lire chez les personnes dyslexiques, salués par un prix de la Fondation de France en 2012. En 2015, est publié Le livret d’initiation au graphisme, qu’elle a co-conçu et co-écrit avec Aurélien Farina. Cet ouvrage vient de paraître en anglais en 2019 sous le titre Graphic Design Play Book. Elle travaille également dans les champs de l’identité visuelle, de l’édition, de la direction artistique et collabore avec des institutions publiques, des artistes et diverses structures, comme Le Signe, Centre National du Graphisme, Les Éditions Actes Sud, le Ministère de la Culture, le Centre Pompidou, le Muséum national d’histoire naturelle, la revue Télérama… Depuis 2015, elle intervient en tant qu’enseignante dans plusieurs écoles (Parsons School Paris, L’École des Beaux-Arts d’Angers).

Marianne Derrien
La conférence portera sur sa pratique de commissaire d’exposition indépendante.
En savoir plus sur Marianne Derrien

Mardi 17 décembre,

18h Auditorium de l’ÉSAD Pyrénées (2 rue Mathieu Lalanne, à Pau)

Théo Rivière

Théo Rivière reviendra sur son parcours de créateur de jeu de société tant sur le point du processus de création que sur l’économie des auteurs et du milieu. Il présentera particulièrement Kaedama, collectifs d’auteurs fondé en 2018, qui proposent leurs services (Game Design, Développement, Consulting) aux maisons d’éditions ainsi qu’aux entreprises désirant utiliser le jeu de société dans le cadre de leur activité.

Bonjour Monde

Bonjour Monde est un groupe pour la recherche de procédés alternatifs dans le champ de la création graphique. Ils mènent une démarche expérimentale, majoritairement par la mise en place d’évènements et d’ateliers, mettant le partage, la transmission et la rencontre au cœur de leur pratique. Suivant trois axes (l’impression, le vecteur et l’édition) ils questionnent les outils, logiciels et matériels, les ouvrent pour les comprendre et les détourner de leur fonction initiale dans une infinie recherche de bruit, d’erreur et d’heureux accidents.
Bonjour monde est composé de Raoul Bonnaffé, designer graphique, enseignant; Lucas Descroix, designer graphique, typographe; Arman Mohtadji, développeur, designer interactif; Benjamin Dumond, designer graphique, développeur, enseignant.
Arman Mohtadji vient proposer un workshop basé sur les approches développées au sein de l’initiative PrePostPrint: [explorer] des procédés de création graphique et des systèmes de publication libres considérés comme « alternatifs » ou « non conventionnels », particulièrement s’ils sont conçus avec les technologies du web.

Luc Larmor

Luc Larmor est artiste, enseignant, chercheur.
En savoir plus